La Semaine provinciale de la fierté française à la CDJ en images.

Publié le mercredi, 29 mars 2017, par Alain Sirois, Agent de développement communautaire et culturel

La Semaine provinciale de la fierté française à la CDJ en images.

La Cité des Jeunes A.-M.-Sormany a fêté en grand la SPFF 2017. Comme le mandat de l’école au Nouveau-Brunswick comprend aussi la construction identitaire, l’équipe pédagogique de la CDJ tente de l’incorporer à travers les cours et les activités offerts aux élèves. C’est pourquoi aussi, dans la foulée de cette célébration identitaire qu’est la SPFF, nous voulons agrémenter la vie des jeunes en développant plusieurs activités qui les guideront dans la construction de leur identité.

 

 La semaine a commencé par la cérémonie d’ouverture à l’École régionale Saint-Anne. À cette occasion, on a reconnu le travail des membres du Comité d’Arts de la CDJ puisque ce sont eux qui ont créé l’affiche officielle provinciale. Ci-dessous, nous pouvons voir Sébastien Bérubé (artiste invité), Chloé Bossé (12e et présidente du Comité d’Art), Kaylee Bossé (9e), Natasha Leblond (9e), Cassandra Ouellette (9e) et Gabrielle Martin (12e) qui reçoivent un laminage de  leur affiche des mains de Marc-André Comeau, Coordonnateur de projets au MENB.

Les élèves des cours de français de la CDJ ont pu ensuite participer au jeu Pyramide où les connaissances en vocabulaire étaient mises à l’épreuve.  

 

 

La journée du mardi fut bien occupée. En effet, la CDJ a accueilli un artiste acadien de la relève, Joey Robin-Hachey, en solo sur la scène de la Salle Léo-Poulin.

Il a livré une solide performance avec, comme unique accompagnement, ses guitares électriques à effets et une «stompbox». Les chansons qu’il a interprétées étaient puisées de ses deux albums sur le marché, soit «Stigmates» (2017) et «Repaver l’âme» (2015).

Alors que la moitié des élèves assistaient au spectacle à la salle Léo-Poulin, les autres étaient conviés à vivre un atelier de leur choix. En voici quelques-uns : 

 

 

 

Marc-André Pelletier a animé un cercle de percussions qui fut fort populaire.

 

 Ensuite, nous voyons le champion du monde de Judo, du Club Central Rinaldo Anciutti Caggiano, expliquant aux élèves déjà captivés par sa réputation ce que cela prend pour être un champion ou une championne.

 

 Dans un autre atelier, Tammy Golla du Studio de danse Main Street Dancers parle de l’importance du français comme langue d’affaires au Nord-Ouest et de la fierté que nous avons à tirer d’être francophones.

 

 Marco Couturier, agent de développement communautaire et culturel à l’École Saint-Jacques et auteur, est venu discuter de sa passion pour l’écriture et des livres qu’il a publiés.

 

 Les jeunes du Comité de théâtre avaient ensuite mis en scène des poèmes choisis dans l’atelier «Poésie vivante».

 

 Monica Martin, des Brasseurs du Petit-Sault, est venue parler de la technique de marketing qui a contribué au succès de l’entreprise dans son atelier «Brasser l’histoire».

 En demeurant dans la thématique historique, nous pouvons voir ci-dessus Georges Cyr, professeur retraité et membre de la Société historique de Saint-Hilaire, parler de «La triste histoire de la Bagosse au Madawaska».

 

 Un autre atelier a mis en scène Mme Christine Thériault, du journal Le Madawaska, qui a présenté la profession de journaliste.

 

 Dans un tout autre ordre d’idée, Daniel Gautreau, de l’École de sciences forestières de l’UMCE, est venu discuter de l’aménagement forestier avec les jeunes présents.

 Le chef à la prévention et à l’entraînement, Jean-Philippe Oudin, a présenté le métier de pompier, ici au Canada, mais aussi en France, où il a été pompier près de 20 ans.

 

 Le maire d’Edmundston, Cyrille Simard, a parlé du rôle du maire dans une Cité au Nouveau-Brunswick.

  Éric Daigle a ensuite présenté, devant un auditoire passionné, la ferme Oscar Daigle, de Baker-Brook.

 

 Christian Michaud, professeur d’Arts à l’UMCE, a ensuite présenté aux jeunes une rétrospective de sa carrière d’artiste professionnel. 

 

 Un atelier de mandala a été offert par Danielle Gagné. Nous n’en avons malheureusement pas de photo.

 

 Un peu dans le même courant, Madeleine Roy et Louise Giroux, du groupe Tres’Art, ont présenté leur exposition «Tres Arts — issus des Terres et Forêts».

 

 Parmi les ateliers forts figurait la présentation de Sébastien Duguay, coordonnateur au développement durable à la Ville d’Edmundston, où il a présenté «Edmundston — Ville verte». 

 

 L’atelier de Chantal Roy, «Visiter l’Europe» a aussi attiré de nombreux participants. 

 

 Enfin, pour ceux que le sport attirait, en plus du champion du Judo, nous avons pu compter sur l’enseignant d’éducation physique, Éric Desroches. Il a parlé de sa participation aux Jeux olympiques de Rio comme arbitre de badminton.

Hugues Chiasson, responsable des communications pour le Blizzard d’Edmundston, a présenté la concession de l’équipe de hockey de la ligue des Maritimes qui déménagera à l’automne qui vient.

 

Mercredi, M. Jacques Albert a fait revivre le populaire jeu Génies en herbe pour le plus grand plaisir des participants de tous les niveaux.

 

 Jeudi, le local D-104 a accueilli un conteur aguerri en la personne de M. Albert Roy qui a su, par sa verve, nous faire revivre les dures années du travail dans les camps de bûcherons dans la Rivière-Verte, ainsi que ses années de jeunesse à Saint-Basile. 

 

Vendredi, les élèves ont pu assister à des joutes d’improvisation tenues au D-104. 

 

Finalement, la SPFF s’est terminée avec une activité: le spectacle d’Izabelle Ouellette à  la salle Léo-Poulin. 

 

 

 

 

Commentez à partir de Facebook !

Tous droits réservés © Cité des Jeunes A.-M.-Sormany

C.P. 130, Edmundston, NB E3V 3K8, (506) 735-2008